Sara Oudin, Quarante. et Un, 02.2018
Adèle Nègre, Résolu par le feu, 02.2018



Il y a cela de merveilleux dans la langue et donc dans l'écriture, c'est que tout est possible. Il y a cela de dangereux c'est que, pour autant que la syntaxe soit respectée, la vérité semble apparaître. Ainsi bien des propos, des essais, des traités et toutes sortes d'autres textes qui paraissent quotidiennement, n'ont aucun sens. Donc je m'en tiens à la poésie qui comme le roman peuvent prétendre, sans aucune contestation, à leur propres vérités, l'auteur y est le seul maître de ses choix et ne prétend à rien d'autre, si ce n'est éventuellement de nous y emmener avec lui.
J’ai le plaisir de vous annoncer la création d’une nouvelle maison d’édition qui aura pour vocation de publier de la littérature et de la poésie contemporaines.

Bruno Guattari.