Accueil
Catalogue
Auteurs
À propos
Contact






retour-haut de page
14 x 20, 5 cm, 204 pages
12
euros
Marcel Dupertuis, Les Chambres, Tome I
Roman

Ce premier roman de Marcel Dupertuis, a été rédigé entre 1994 et 2015. Cet ouvrage qui constitue le premier volet d’une trilogie à paraître introduit le lecteur dans les pérégrinations artistiques et amoureuses d’un jeune homme Sans suivre une structure totalement linéaire, ou strictement chronologique, le récit se présente davantage comme une suite de moments charnières où les lieux habités, traversés, jalonnent les temps forts d’un itinéraire de vie. Chambres d’enfant ou d’étudiant, chambres d’hôtels, locations ponctuelles, fourgon aménagé, ateliers et logements de fortune... se succèdent en différents lieux, de Lausanne à Paris, de Carare à Milan, ravivant des fragments de mémoire, tantôt joyeux tantôt douloureux...
Si l’on suit le parcours d'un personnage en particulier dans des situations parfois rocambolesques, les autres figures importantes de cette fiction sont, bien entendu, les lieux, en cela qu’ils modèlent les moments vécus et les êtres qui y séjournent. Les Chambres n'est peut-être pas tant le récit d'une expérience humaine que celui d'une traversée subjective et parfois poétique des espaces et du temps.







05. 2019 - 14 x 20, 5 cm, 50 pages,
12 euros

Adelson Élias, Ossements ivres Poésie

Ossements ivres, d’Adelson Élias, est un recueil de poèmes à la fois tendres et rageurs sur son monde. l’auteur y découpe, y presse et y malaxe les lumières, les couleurs et les odeurs de son pays dans un rythme scandé, parfois proche de l’incantation. Son écriture plonge autant aux racines ancestrales qu’elle s’inscrit dans une veine surréaliste. L’amour y côtoie la mort, le vertige enivrant des paysages se confond avec la peau de la personne aimée, les souvenir de l’enfance affleurent venant éclairer la page où  se pose le poème. Douleurs et désirs. « J’écris parce qu’il faut une provocation à la blessure, désapprendre l’alphabet de l’emmurement et que le cri, entre deux gestes bleus, apprenne le chemin de l’oubli. »
Sa poésie se veut en résonance avec ce qu’il vit au quotidien dans son pays : « un souffle aux poumons du jour frappés d’asphyxie »





retour-haut de page


retour-haut de page
02.0218 - 14 x 20, 5 cm, 50 pages,
ISBN : 978-2-9363500-1-9
12 euros
Adèle Nègre, Résolu par le feu
(Préface d’Alexis Hubert)
 Poésie

Résolu par le feu (Poème) est une suite de textes en vers libres qui traduit, sous forme de « vues écrites », au rythme des saisons, quelques moments choisis du quotidien d'Adèle Nègre. Loin de toute tentation naturaliste, cette écriture est une exploration sensible des figures tangibles et métaphoriques (le jardin/le livre) qui font le corps du langage.
Dans Résolu par le feu, « chaque déplacement, même infime, est un voyage intérieur et le feu devient l’énergie mimant la marche du corps dans le paysage, haut et droit comme une flamme. Le corps, dans ses frictions, ses heurts avec les arbres et les fleurs, cherche délibérément à s’étoiler, se prolonger dans le paysage par une succession de métamorphoses […] et fait résonner sa musique fébrile et enlevée, composant une harmonie singulière avec le chaos du monde. » écrit Alexis Hubert dans la préface.


retour-haut de page
02.2018 - 14 x 20, 5 cm, 70 pages,

ISBN  : 978-2-9563500-0-2
 17 euros
Sara Oudin, Quarante. et Un  Poésie

Quarante. et Un de Sara Oudin, aborde la question complexe d’un « amour idéal » où le temps est suspendu dans des lumières en demi-teintes et où le rôle du paysage, qui est moins un décor qu’un protagoniste, tisse et noue les objets du désir.
La poésie, nous dit Sara Oudin, est
« une langue étrangère qu'elle a entendue dans les failles de l'écriture romanesque. ». Avec ce premier recueil, elle revendique le droit à la fiction et nous entraîne dans les turbulences et les mystères d'un « amour sublime ».










Mentions Légales