Adèle Nègre, Hortus Conclusus,

Au tout début du printemps, l’auteure enfermée dans un jardin où s’éveille la nature, alors que pèse la séparation forcée des corps et une menace invisible à l’extérieur, convoque en rendez-vous quotidiens, par l’expérience de la sensation et des mots, le vivant et les mythes. Loin de là, en ville, une autre femme, sa fille, se remémore et retrace les emblèmes d’un jardin des origines.

Télécharger le pdf

dessins Anna Agostini,
04.2020

Catégorie :