Adèle Nègre – Un seul poème

12,00 

14 x 20,5 cm, 127 pages

Ce second ouvrage d’Adèle Nègre publié aux éditions Bruno Guattari est constitué de quatre parties distinctes (À l’échelle, Fumeur, De sous le tilleul, Dépailler l’iris) mais c’est un seul poème qui s’écrit quotidiennement, s’étoffe en écoutant les voix, en regardant le monde qui l’entoure, en pratiquant des gestes, ou encore en lisant. Un seul poème mène ces différents temps du quotidien ordinaire et répétitif de l’auteure, et borne quelques endroits de son parcours : la table, bien sûr, l’échelle dressée pour la cueillette ou la taille, le tilleul, l’allée des fleurs, le livre ouvert…

Ces lieux sont l’occasion d’une station («un bon motif !») et d’une recréation avec la langue réflexive, joueuse et joyeuse du moment. Cet intervalle de temps (ou quantité de mouvement), d’abord observé à la loupe au cours de ces stations immersives, est par la suite transcrit par approximations successives en sa répétition rythmique et avec les déformations propres au médium, afin qu’en soit tirée une physique de la sensation en quelque sorte, c’est dire l’hypothèse d’une vie de plus.

Catégorie : Étiquette :

Vous aimerez peut-être aussi…